ACTIONS CARITATIVES & RESPONSABILITE

Natura Siberica a été récompensée par de nombreux prix qui saluent son engagement pour la protection de la nature

Natura Siberica oeuvre activement à la protection de l’héritage culturel des peuples autochtones du Grand Nord, en partenariat avec l’Association des peuples autochtones du Grand Nord, de la Sibérie et de l’Extrême-Orient de la Fédération de Russie (http://www.raipon.info). Nous espérons sincèrement que notre coopération avec RAIPON et l’Extrême-Orient de la Fédération de Russie permettra de maintenir et préserver les traditions uniques des peuples autochtones de Sibérie.

La Sibérie est une région exceptionnelle qui abrite 40 groupes ethniques distincts, dont la plupart ont su conserver un héritage culturel unique. La variété de ces cultures ethniques et la richesse de leurs manifestions est extraordinaire. Près de 300.0000 personnes perpétuent leurs traditions ethniques et locales et continuent de parler environ 200 langues et dialectes différents.

Malheureusement, depuis plusieurs années, on constate chez ces peuples autochtones une tendance à se fondre dans le melting-pot russe général. Les particularités culturelles, les traditions et les valeurs des ces groupes ethniques sibériens se perdent.

Natura Siberica a financé l’édition en anglais de la première encyclopédie des peuples autochtones du Grand Nord. Cet ouvrage très important permettra d’assurer à un grand nombre de personnes partout dans le monde de découvrir la culture originelle et les modes de vie traditionnels de cette région.

De plus, avec le soutien de Natura Siberica, aura lieu en septembre le deuxième championnat public de Danse des peuples autochtones du Nord du Kamtchatka dans le cadre du festival « Alkhalalalaï » des Itelmènes.

Chez Natura Siberica, nous considérons qu’il est crucial de soutenir l’activité de RAIPON et de l’Extrême-Orient de la Fédération de Russie afin de mieux préserver les cultures et les traditions en danger des peuples du Grand Nord.

Repeated ? :

Natura Siberica oeuvre activement à la protection de l’héritage culturel des peuples autochtones du Grand Nord, en partenariat avec l’Association des peuples autochtones du Grand Nord, de la Sibérie et de l’Extrême-Orient de la Fédération de Russie (http://www.raipon.info). Nous espérons sincèrement que notre coopération avec RAIPON et l’Extrême-Orient de la Fédération de Russie permettra de maintenir et préserver les traditions uniques des peuples autochtones de Sibérie.

La Sibérie est une région exceptionnelle qui abrite 40 groupes ethniques distincts, dont la plupart ont su conserver un héritage culturel unique. La variété de ces cultures ethniques et la richesse de leurs manifestions est extraordinaire. Près de 300.0000 personnes perpétuent leurs traditions ethniques et locales et continuent de parler environ 200 langues et dialectes différents.

Malheureusement, depuis plusieurs années, on constate chez ces peuples autochtones une tendance à se fondre dans le melting-pot russe général. Les particularités culturelles, les traditions et les valeurs des ces groupes ethniques sibériens se perdent.

Natura Siberica a financé l’édition en anglais de la première encyclopédie des peuples autochtones du Grand Nord. Cet ouvrage très important permettra d’assurer à un grand nombre de personnes partout dans le monde de découvrir la culture originelle et les modes de vie traditionnels de cette région.

De plus, avec le soutien de Natura Siberica, aura lieu en septembre le deuxième championnat public de Danse des peuples autochtones du Nord du Kamtchatka dans le cadre du festival « Alkhalalalaï » des Itelmènes.

Chez Natura Siberica, nous considérons qu’il est crucial de soutenir l’activité de RAIPON et de l’Extrême-Orient de la Fédération de Russie afin de mieux préserver les cultures et les traditions en danger des peuples du Grand Nord.

Chers amis,

Nous avons le plaisir de vous annoncer que les 21 et 22 septembre 2012 dans le cadre de la fête « Alkhalalalaï » des Itelmènes, Natura Siberica a sponsorisé le second championnat de Russie de danses des peuples autochtones du Nord du Kamtchatka.

« Alkhalalalaï » est réputé pour présenter différentes compétitions nationales passionantes : nominations pour la meilleure hôtesse « Mimskh », pour la confection du meilleur plat national itelmène, pour le meilleur préparateur de saumon, pour la meilleure grimace itelmène! Au cours des années passées, ce célèbre championat est également devenu une tribune pour mettre en valeur le plus beau chant en langue itelmène et la meilleure histoire sur la population autochtone.

Dans le cadre des festivités « Alkhalalalaï » a eu lieu le rituel pour rendre grâce à la nature. Vous pouvez aussi apprendre à sculpter des khantaïtchiks, à travailler la peau de poisson, à broder des perles, etc.

Le point culminant des festivités est le fascinant marathon de la danse, où il est impossible de rester indifférent et sur le banc. Malgré vous, vos jambes se mettront en rythme. L’an dernier, ce marathon de la danse s’est achevé sur un record de durée : une danses a duré 16 heures et 10 minutes !

Natura Siberica s’investit pour récolter les herbes sauvages de Sibérie avec une approche éthique et responsable afin de maintenir les moyens de subsistance des peuples autochtones de Sibérie et de l’Extrême-Orient russe. Il existe 41 groupes ethniques et chacun d’entre eux a préservé sa propre langue ainsi qu’une culture unique. Parfois, ces groupes comptent moins de 1000 individus. Ainsi, les Aléoutes ne sont plus qu’au nombre de 540 et les Tazys de 276. Nous sommes convaincus que notre soutien est important en matière de préservation des cultures et des traditions des peuples de Sibérie. Ainsi, nous payons au prix fort les herbes et plantes recueillies manuellement par ces petites tribus sibériennes, ce qui leur permet d’entretenir leurs familles et de pouvoir aux besoins sociaux et environnementaux de leur communauté. Natura Siberica a donc pour objectif d’apporter des changements positifs dans la vie de ces population. En choisissant un produit de notre gamme, vous aidez les peuples autochtones peu nombreux de Sibérie, leurs familles et leurs communautés.

Le 2 juillet, Natura Siberica a participé pour la sixième fois au Grass Ball traditionnel organisé par la fondation WWF Russia (http://www.wwf.ru/). Natura Siberica a offert une corbeille de produits cosmétiques dans le cadre d’une vente de charité. Tous les bénéfices de cette vente ont été reversés au concours des meilleurs projets pour la préservation des plantes rares en danger , organisé chaque année par le WWF dans les parcs nationaux. Cette année, le montant collecté par WWF Russie pour le programme « Réserves et parcs naturels » s’est élevé à 2 200 000 roubles. Pour plus d’informations, voir la page du site de WWF : http://wwf.ru/bal/partners2011

Depuis 2007, Natura Siberica soutient le Jardin botanique de l’Université d’État d’Irkoutsk et ses recherches dans le domaine de la préservation et de la reproduction d’espèces végétales rares de Sibérie et du lac Baïkal. Fondé en 1940, le Jardin botanique est une filiale de recherche de l’Université et couvre environ 27 hectares à 70 km du Lac Baïkal. C’est le seul jardin botanique de toute la région du Baïkal à figurer dans la Liste internationale des jardins botaniques mondiaux. Il constitue un musée de la nature vivante en plein air.

La mission du Jardin est de « préserver et enrichir la flore de la région du Baïkal et du monde en informant la société, collectant, reproduisant, recherchant et préservant la diversité des plantes ».

Depuis 2007, Natura Siberica apporte son soutien à l’église de l’Intercession de la Sainte Vierge à Novossibirsk. Cette église est un monument d’architecture unique et est la seule église en bois à être restée intacte pendant l’incendie criminel de 1909 à Novossibirsk.

L’église de l’Intercession de la Sainte Vierge a été fondée le 16 mai 1901 et est devenue la troisième église à Novo-Nikolaïevsk après celles du Saint Prophète Daniel (1898) et du Chevalier Alexandre Nevsky le Béni (1899). La construction de l’église a été financée par de généreux donateurs locaux sous le patronage de l’église d’Alexandre Nevsky.